Interview de Claude Poux

21 février 2015

couverture lsdadm(2)Quel est le premier livre que vous ayez lu ?

Je me souviens de Gilbert Cesbron lorsque j’étais adolescent … auparavant j’avais certainement lu le Club des 5 et les Malheurs de Sophie

Dans quelles circonstances avez-vous écrit votre première nouvelle, votre premier roman ?

J’ai écrit des poèmes et des nouvelles quand j’avais 16-17 ans et mon premier roman en 1998, à la suite d’une opération et donc pendant la convalescence qui m’obligeait à rester alité plusieurs semaines !

Pourquoi écrivez-vous ?

Pour raconter des histoires ! ce qui me plait c’est d’imaginer, de construire et de faire vivre des personnages

Pensez-vous qu’il faille être un grand lecteur pour être un bon auteur ?

Je ne sais pas … pour ma part, je lisais beaucoup, un peu moins maintenant parce que j’ai plus de mal à lire lorsque j’écris.

Quelles sont vos habitudes d’écriture ?

J’essaie d’écrire régulièrement, c’est à dire deux ou trois fois par semaine, sauf l’été où je parviens à écrire quotidiennement.

Avez-vous approché d’autres auteurs pour leur demander des conseils ?

Je discute beaucoup avec les autres auteurs pour connaitre leur façon de travailler et je constate qu’elles sont toutes différentes ! J’aime comprendre comment font les autres, leurs petites manies, leurs habitudes, ce qu’ils préfèrent dans l’écriture. Je ne m’en inspire pas forcément, mais je me nourris forcément de nos échanges.

Êtes-vous Charlie ?

Oui, je suis Charlie. Je rêve d’un monde meilleur, utopique, sans guerres, sans religions, sans dogmes et sans violence. Je crois en l’être humain, mais je n’ai pas confiance dans l’humanité. Elle nous mènera à notre perte. Une minorité néfaste sera toujours plus forte qu’une majorité bienveillante mais silencieuse, malheureusement.

Vous écrivez du polar. C’est le choix de la facilité ou de la difficulté ?

Les deux ! J’aime le polar parce que c’est un exercice intellectuel qui me plait. Cela correspond à mon esprit cartésien et rigoureux. Dans la construction d’un polar, il faut beaucoup de vigilance, un peu comme un architecte lors de la réalisation d’une maison. On ne peut pas être en roue libre, tout est extrêmement précis, calculé. Je travaille avec un plan, des scènes, des fiches pour mes personnages. Et en même temps, c’est difficile, parce qu’on ne peut pas trop improviser en cours de route, voire revenir en arrière. C’est un exercice périlleux mais enthousiasmant

Quelle est votre actualité littéraire ?

Mon dernier manuscrit est un roman noir (Nazca) qui traite des liens entre le monde politique et les réseaux mafieux de prostitution. Je suis dans la phase d’attente de réponse des éditeurs à qui je l’ai envoyé et j’espère qu’il paraitra en 2015. Et je prépare le prochain qui sera dans la même veine. Je suis en train d’écrire le synopsis, de rassembler mes idées, de travailler mes personnages, l’intrigue, les lieux, etc…

Quel est le dernier livre que vous ayez lu ?

C’est le manuscrit d’un jeune auteur dijonnais que j’ai bien aimé. Auparavant, j’avais adoré « Des baisers froids comme la lune » de Mélanie Chappuis, une auteure suisse bourrée de talent et que je recommande vivement ! Elle écrit sur la relation amoureuse et ses textes sont vraiment magnifiques.

SONY DSCClaude Poux est chef d’entreprise en Bourgogne. Passionné de littérature, de cinéma et de bande dessinée, il écrit des nouvelles avant de commencer un premier roman en 1998, suite à une hospitalisation qui l’oblige à rester couché quelques semaines.

Quelques années passent, il entame l’écriture d’un deuxième roman, cette fois-ci policier. « Le silence des sentinelles » sera finaliste au Prix du Quai des Orfèvres 2008.  Sa suite, « La dernière seconde avant de mourir », sort en 2011.

Avant de finaliser sa trilogie policière, Claude Poux se lance dans l’écriture d’un roman choral, « Tout sauf jubilatoire », une histoire d’amitié réunissant une bande d’étudiants trente ans plus tard, à l’occasion d’un week-end de retrouvailles.

Il vient de terminer le manuscrit du troisième opus de sa trilogie, un roman noir intitulé « Nazca ».

Pour en savoir plus sur Claude Poux : www.claude-poux.com



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *